Skip to navigation – Site map

173-174 | 2017
Le déjà-là dans l'écriture

Edited by Sylvie Plane and Fabienne Rondelli

Le présent numéro met l’accent sur le fait que l’écriture, comme toute activité de production verbale, tire ses ressources des expériences langagières vécues par le sujet. Il a paru intéressant de s’intéresser à ce phénomène sous l’angle de l’appropriation et de la transformation par le scripteur d’un substrat initial, qu’il mobilise de lui-même ou qui lui est fourni, et d’examiner cela pour affiner la compréhension que nous avons des mécanismes de production d’écrit et d’acquisition des compétences scripturales.

Une telle thématique ouvre la voie à des approches très diverses, marquées par l’empreinte de conceptions différentes de la compétence scripturale et de son acquisition.  Aussi, les dix-neuf articles de ce numéro, qui s’intéressent tous au substrat préexistant à l’écriture – le déjà-là –  et à son traitement l’envisagent-ils de deux points de vue différents, selon qu’ils se focalisent préférentiellement sur la transformation opérée par le scripteur lorsqu’il mobilise un substrat langagier pour produire son propre discours, ou qu’ils s’interrogent sur la manière dont ce substrat est mis à disposition du scripteur. La confrontation de ces points de vue, si elle génère de nouveaux questionnements, a aussi vocation à nourrir la réflexion de tous les professionnels s’intéressant à l’apprentissage de l’écriture.

  • Logo Centre de recherche sur les médiations - CREM
  • Revues.org